Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 février 2013 5 15 /02 /février /2013 18:08
Voilà ça y est je suis de retour.Tout s'est bien passé. Les vacances étaient super. On en a bien profité on a bien pris le soleil. Cela nous a beaucoup changé de la grisaille parisienne. On a fait de la plongée, des rando. Les gens étaient super sympa. Retour à Paris dans la neige, la pluie glacée et le vent.

De quoi repartir du bon pied.

Côté PMA si on m'avait dit que j'attendrai un jour mes règles avec autant d'impatience je ne l'aurais pas cru. Depuis le dernier TEC mes règles ne sont pas ce qu'elles devraient être. Le cycle suivant le TEC a duré six semaines. Les règles au bout de ces six semaines ont été très très peu abondantes si on peut appeler ça des règles je dirais plutôt du spotting très très léger. Les suivantes sont arrivées mardi après trois semaines et demi. Toujours du spotting très très light.
J'ai téléphoné à la secrétaire de gygy PMA mais pour elle il faut que les saignements soient du sang rouge pour pouvoir commencer le traitement. Elle m'a demandé d'aller faire un test hCG au cas où on ne sait jamais je serais enceinte. Là-dessus je ne me faisais pas d'illusion car j'avais fait un test urinaire lundi qui s'était révélé négatif. Elle m'a dit ensuite d'attendre d'avoir des saignements rouges. Le spotting commence à s'arrêter donc je crois que ce ne sera encore pas pour ce mois-ci.

Je commence un peu à flipper je me demande si je vais avoir de nouveau un cycle normal. J'espère pouvoir encore avoir des ovulations. Selon la secrétaire il faut attendre trois mois pour retrouver un cycle normal.

Malheureusement encore un mois de fichu moi qui étais pourtant sur les starting-blocks prête à me lancer de nouveau dans cette aventure.

J'ai demandé si elle ne pouvait pas me donner un traitement pour que mes cycles reviennent correctement mais elle m'a dit que ce n'était pas nécessaire qu'il suffisait d'attendre. Je lis pourtant souvent dans les blogs des filles pour qui le médecin avait prescrit un traitement de Duphaston après un traitement pour rééquilibrer le cycle.

On va donc attendre. Mais bon, comme vous le savez malheureusement toutes, la patience est le maître mot en PMA.
Repost 0
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 18:39
Cela fait bien longtemps que je n'ai pas écrit sur ce blog. Cela a été assez confus dans ma tête ces derniers temps. Je me suis posé beaucoup de questions : devais-je continuer, devais-je arrêter la pma? Question bien difficile à laquelle j'avais trouvé une réponse. C'était clair dans mon esprit j'avais pris la décision de tout arrêter après le prochain TEC. Quand la douleur de l'échec devient plus importante que la douleur de ne pas avoir d'enfant il est temps d'arrêter même si cela va de paire il est vrai.
J'ai commencé à annoncer ma décision autour de moi. Chéri a été triste d'apprendre cela mais pour lui je suis la seule qui doit décider car c'est moi qui subit le traitement. Et puis je ne sais pourquoi je commence à me demander si finalement je ne vais pas continuer au cas où le TEC ne fonctionnerait pas.

Vous allez me dire je devrais peut-être déjà me concentrer sur le TEC avant de penser à la suite mais je n'arrive pas à me dire que celui-ci va fonctionner. Je me dis qu'ils ont dû prendre les meilleurs embryons la dernière fois et que donc cette fois-ci il y a peu de chance. En même temps c'est vrai que cela ne veux rien dire et qu'il faut donner sa chance à chaque embryon. On verra bien.

Le négatif de la dernière fois a été assez douloureux je ne sais pas pourquoi je pense que comme la précédente tentative a donné une grossesse inconsciemment je m'étais persuadée que cela fonctionnerait d'autant que mon médecin m'avait dit qu'il pressentait que cette fois serait la bonne. Bref grosse déception. Une impression que cela ne fonctionnerait jamais qu'il ne servait à rien de continuer. La simple pensée d'une piqûre me rendait malade. J'avais le sentiment que peut-être il était temps de lâcher l'affaire.
Mais à la fois l'idée de vieillir sans enfant me rend malade aussi. Je ne nie pas que la vie à deux est agréable , on voyage, on sort mais la vie à trois serait tellement mieux je le sens.

Là je suis en plein questionnement du coup. Un jour je pense arrêter et le lendemain je pense continuer. Je pense aussi beaucoup à l'adoption mais chéri n'est pas du tout prêt pour ça. Alors j'attends malgré moi pour ça aussi. J'ai parfois l'impression de toujours l'attendre je l'ai attendu pour la décision d'essayer d'avoir un enfant et maintenant je l'attends pour l'adoption. J'ai du coup le sentiment de perdre beaucoup de temps, temps qui me sépare d'un éventuel enfant. Enfin bon il faut bien attendre qu'il soit prêt.

Pour le TEC j'attends que mes cycles reviennent correctement. Depuis les règles d'après TEC mes cycles sont très perturbés. En deux mois j'ai eu une fois des règles si on peut appeler cela des règles je dirais plutôt du spotting très light. Cela commence d'ailleurs à m'inquiéter j'espère que je vais de nouveau ovuler normalement et que cela est dû au précédent traitement.

Ma belle-sœur, celle qui avait fait son annonce de manière un peu cavalière, a accouché ce week-end d'un petit garçon prénommé Mael. Elle a accouché prématurément 6 semaines avant je crois. Elle a fait une pré-éclampsie. Son placenta était devenu toxique. Ils lui ont fait une césarienne d'urgence. Tout le monde va bien. Je ne suis pas encore allée la voir j'hésite beaucoup. Quand on peut éviter de se faire du mal il faut le faire. En même temps j'ai bien envie de voir le petit bout.
Elle avait beaucoup de diabète pendant sa grossesse et faisait des piqûres d'insuline tous les jours mais elle faisait vraiment n'importe quoi elle mangeait beaucoup malgré tout de sucré. Elle buvait, mangeait du foie gras...
Bref la santé de son enfant passait avant ces petits plaisirs comme pour chacune de ses grossesses. Cela me tue à chaque fois ces femmes qui ne font aucun effort et pour qui tout se passe bien. Enfin bref c'est la vie.

Samedi nous partons en Guadeloupe. Je ne suis jamais partie en hiver dans les pays chaud mais ça doit être sympa. On va faire de la plongée sans doute, se balader et voir un copain qui vit là-bas. On boira des punch aussi bien sûr. On va essayer de bien en profiter et de se changer les idées pour revenir gonflés à bloc pour ce prochain TEC.
Repost 0
28 septembre 2012 5 28 /09 /septembre /2012 18:02

En ce moment j'ai le moral au beau fixe, une vague d'optimisme me submerge. Il faut dire que j'ai eu plusieurs bonnes nouvelles.

 

Lundi je suis allée voir contre mon gré une généticienne (gygy pma m'y a envoyé). Je n'avais pas particulièrement envie d'y aller pour repenser à des choses douloureuses et pour m'entendre dire que j'ai pas eu de chance (remarquez il vaut mieux çà plutôt qu'on soit porteur de l'anomalie génétique). Enfin bref pas envie d'y aller et d'ailleurs c'est inconscient mais j'ai galéré niveau transport pour m'y rendre (raté mon train, pas trouvé le bus bref les joies des transports en commun parisiens).

J'ai malgré tout récupéré une photo de ses chromosomes c'était un point positif et j'ai quand même appris un truc important. Je n'ai donc pas perdu totalement mon temps même si je m'étais déjà beaucoup documentée. 

J'avais lu dans pas mal de doc que le risque d'avoir un autre enfant trisomique était de 1% mais pour elle pas plus de risque qu'un autre couple.

 

Hier, on est allé chez gygy pma pour parler TEC. Je commence donc le traitement au prochain cycle. On a 4 embryons qui nous attendent. J'ai demandé de quelle qualité ils étaient. Pour une fois j'ai eu la réponse. Lors de la congélation à J2 il y en avait 1 de 4 cellules de très bonne qualité, deux à 5 cellules de qualité moyenne plus et un de 2 cellules de qualité moyenne plus. Dans ma vague d'optimisme je lui ai dit qu'il y aurait peut-être 2 TEC elle a eu l'air moins convaincue que moi. Je ne sais pas s'ils vont en décongeler 2 ou les 4. 

Je lui ai montré mon hystéroscopie en lui disant qu'elle était devenue normale mais elle a tiqué un peu en voyant qu'il y avait malgré tout un petit bombement dû à un fibrome. J'ai pas pensé de lui demander s'il fallait pas l'enlever mais vu qu'elle m'a dit de commencer le TEC je pense que çà va. A chaque fois que je sors de rdv j'ai toujours omis de demander qq chose. Bon le médecin qui m'a fait l'hytéro m'a dit que c'était rien alors je vais rester positive.

 

Sinon elle m'a dit que statistiquement j'avais de très bonnes chances de tomber enceinte alors on va voir si les statistiques s'avèrent justes.

 

 

Repost 0
21 septembre 2012 5 21 /09 /septembre /2012 12:38

Ne vous attendez pas à une annonce de grossesse j'ai dit qu'elle m'avait souri pas qu'elle avait ri aux éclats. Non je reviens de mon hystéroscopie et tout va bien. Le médecin m'a dit que mon utérus était magnifique, qu'elle avait peu d'occasion de voir d'aussi beaux endomètres. J'en avais les larmes aux yeux. C'est pas souvent qu'on a de bonnes nouvelles. Bon en creusant un peu j'ai réussi à savoir que mon fibrome dans le muscle utérin bombe légèrement la cavité mais cela n'a rien de gênant. Ah là là c'est bête mais je suis heureuse cela m'était peu arrivé ces derniers mois. Comme quoi la vie tient à peu de choses...

Repost 0
4 septembre 2012 2 04 /09 /septembre /2012 18:30

Je me rends bien compte que je fais des titres pourris mais je manque un peu d'inspiration...

 

Ce week end on est allé chez belle maman. Comme je le pressentais la soeur de chéri a annoncé la venue en mars du petit troisième...

Cette grossesse je l'avais devinée début juillet lorsqu'on avait été invité chez eux. J'avais vraiment le sentiment qu'ils cachaient quelque chose, ce sentiment que la personne en face a quelque chose à dire mais n'ose pas le dire. Sachant qu'ils voulaient un troisièmeenfant j'ai tout de suite deviné de quoi il s'agissait. Vu notre vécu des mois précédents je pense qu'ils avaient un peu peur de nous l'annoncer...

J'étais donc préparée à cette nouvelle mais ce n'est pas pour autant qu'elle ne fait pas mal.

Non pas que je ne sois pas contente pour eux, ils ont une chance énorme et c'est tant mieux pour eux mais la voir annoncer la nouvelle à toute la famille (oncle, tante, cousins, grand-mère...) est difficile quand on aurait dû avoir au même moment le ventre d'une baleine.

Et puis, forcément, la famille a posé des questions du style vous préférez fille ou garçon. Donc écouter çà n'est pas évident. En plus avec des réflexions du style "on a fait le troisième pour pas payer d'impôt" venant de la part du père çà fout en rogne même si c'est dit pour rire. 

Je trouve quand même que sur le coup ils n'ont pas été très fins ils auraient pu rester un peu plus humble sachant que pour les deux premiers aucune annonce de la sorte n'avait été faite et sachant que nous venions de perdre la petite et que l'autre soeur de chéri galère aussi pour avoir un enfant et attaque bientôt la FIV.

Je l'ai dit à chéri mais pour lui ils n'ont pas à prendre en considération nos galères, ils vivent leur bonheur c'est tout. Il me dit que je ferais pareil je ne demande qu'à voir mais je ne pense pas.

 

Bref, entre l'annonce et la conversation couche-culotte avec la copine du cousin à table çà n'a pas été la joie ce repas familial. Du coup, je me suis un peu laissée aller sur la bouteille... mais pas trop non plus quand même...

 

Je sais que çà n'est pas bien d'être envieuse. La pensée "c'est pas juste elle en a déjà deux un peu de répartition du bonheur" je l'ai eu et c'est tout ce que je déteste. Peut-être qu'un jour j'arriverais à ne plus me dire çà.

J'avoue que je commence un peu à perdre ma motivation pour avoir un enfant. Non pas que je n'en veux pas au contraire c'est ce que je souhaite le plus au monde. Mais au bout de 4 ans et 4 mois j'ai l'impression que ce bonheur là n'est pas fait pour nous, que sinon on tiendrait déjà un petit bout dans nos bras. J'ai de plus en plus l'impression de me battre contre des moulins à vent. Alors c'est sûr on nous a dit c'est super 2 FIV(enfin avec transfert sinon c'est plutôt 4) 2 grossesses. C'est vrai que par rapport à ceux qui n'ont eu aucun grossesse c'est génial mais ce sont 2 grossesses arrêtées. En plus avec le problème qui s'ajoute de cette boule dans l'utérus c'est la goutte d'eau.

 

Je me dis qu'il faut qu'on essaie de faire d'autres projets et qu'on essaie de faire une croix sur celui-ci ou du moins de le mettre un peu de côté pour éviter de trop souffrir.

Mais bon je dis çà mais je pense quand même aux TEC à venir et j'ai fait des tests d'ovulation ce mois-ci (oui je sais çà sert à rien si c'était aussi simple çà se saurait).

 

En ce moment j'aspire de plus en plus à me marier. J'ai envie d'avoir un lien avec chéri, d'avoir un autre projet commun que le bébé. Chéri pour l'instant n'est pas très chaud ce qui m'attriste énormément. Peut-être qu'un jour il en aura envie lui aussi ce serait tellement fantastique.

 

Enfin bon petit coup de mou niveau moral en ce moment pourvu que celà change rapidement. 

Repost 0
16 août 2012 4 16 /08 /août /2012 10:25

Me voilà de retour de vacances. Contre toute attente tout s'est très bien passé. On a vu de magnifiques choses : le désert, les cactus, le soleil...

On a fait de la plongée, vu de magnifiques coraux et poissons. Bref le rêve.

Celà nous a bien permis de décompresser et de revenir un peu plus sereins.

 

Malgré tout je n'ai pas pu m'empêcher de penser à ma petite Anna tous les jours. Elle me manque tellement. Je suis spécialement triste lors des règles. C'est toujours un moment très difficile pour moi depuis la fausse couche. Sans doute car celà me rappelle amèrement que je suis vide de ma fille. On me dit que celà ira mieux après la DPA. Je l'espère car à chaque fois je m'effondre. Celà n'est pas top pendant les vacances mais tant pis je ne peux pas oublier.

Il faut laisser le temps au temps.

C'est assez dur car chéri ne veut pas trop que j'en parle alors que moi j'en ai besoin. C'est sa manière à lui de faire son deuil m'a-t-il dit. Je respecte çà même si pour moi c'est très dur de ne pas parler d'elle.

Les amis et la famille sont mal à l'aise avec çà et ne veulent pas trop parler non plus. Bref je me sens un peu seule. Je pense à aller voir un psy mais il me reste à en trouver un bon et dans mon budget.

 

Sinon, on a reçu nos caryotypes. Ils sont normaux.

Je suis allée voir un chirurgien gynéco pour la boule trouvée à l'hystéroscopie dans mon utérus. Pour lui, cette hystéro n'est pas concluante, elle aurait dû déterminer si c'est un fibrôme ou un bout de placenta : deux images complètement différentes selon lui. De plus, il m'a refait une écho et n'a rien vu à part mon fibrôme habituel qui par ailleurs a diminué de volume et est revenu à sa taille pré grossesse.

Il m'a redonné une hystéro à faire chez qq'un d'autre. Il ne veut pas opérer à l'aveuglette. Il veut savoir ce que c'est avant car qui dit opération dit anesthésie générale, dilatation de 10 mm du col et risque d'adhérence de l'utérus postérieur à l'opération.

Bref il m'a dit que soit c'est le fibrôme qu'il voit à l'écho qui est dans le muscle pas dans la cavité mais la déforme peut-être un peu, dans ce cas on ne fait rien car une grossesse a été possible avec ce fibrôme. Soit c'est un autre fibrôme dans la cavité ou du placenta dans ce cas il faudra opérer.

J'ai rdv début septembre pour l'hystéro à condition que mes règles se pointent un peu en retard (il faut la faire dans la première moitié du cycle) sinon il faudra encore décaler d'un mois.

 

Gygy pma risque de ne pas apprécier que je sois allée ailleurs que dans son hôpital mais la réponse apportée par ce médecin qui est d'opérer qu'en cas de nécessité pour ne pas diminuer ma fertilité et après avoir identifié ce que c'est me satisfait mieux que celle de gygy qui disait on opère et on saura ce que c'est après l'avoir analyseé.

 

Bref encore un long chemin avant de pouvoir envisager un TEC.

 

Repost 0
9 juillet 2012 1 09 /07 /juillet /2012 12:29
J'avais demandé au docteur de faire une vérification de la machine même si elle n'en voyait pas l'utilité. En définitive j'avais raison de le demander car à l'hystéroscopie le doc a vu une petite boule de 2 cm dans l'utérus avec un petit point noir dessus. Deux hypothèses : soit c'est un fibrome soit c'est un œdème formé par un reste de placenta. Le doc qui m'a fait l'hystéroscopie ne sait pas et gygy non plus. Il faut que je subisse une hystéroscopie opératoire et seule l'analyse permettra de le dire. L'échographie pratiquée une semaine avant n'avait pas vu de fibrome à cet endroit. Du coup je flippe car je pars pour 3 semaines aux USA samedi. Gygy a dit que cela pouvait attendre mon retour sans risque d'infection. Seulement je suis allée sur Google et à priori la plupart de celles qui avaient une rétention placentaire avaient dues se faire opérer rapidement car risque infectieux. Gygy n'est pas très ouverte aux questions alors j'angoisse. D'un autre coté je vais dans un pays développé avec des hôpitaux mais quand même. En plus l'opération se fait entre j7 et j14 et vu les rdv blindés et le manque de personnel en été le seul rdv est en septembre. En plus pas forcément envie de me faire opérer dans cet hôpital car c'est quand même pas anodin ma fertilité est en jeu. Je ne sais que faire ni où aller. Connaissez vous un hôpital ou clinique très bien pour ce type d'intervention? Je suis vraiment ecoeurée. J'attendais avec impatience ces vacances pour passer à autre chose. En fait rien n'est fini. Je vais être angoissée à l'idée de faire une hémorragie ou une grosse infection pendant toutes les vacances...
Repost 0
14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 13:40

Ca y est! Celà faisait une semaine que je guettais la boîte aux lettres pour voir enfin arriver les résultalts complets et définitifs du caryotype de mon bébé. En effet, on n'avait pour l'instant eu que les provisoires qu'ils réalisent en 3-4 jours. On sait maintenant qu'elle (et oui c'était une petite pépette!!!!) était atteinte d'une trisomie 13 libre. 

 

Je suis d'abord émue et heureuse d'apprendre que c'était une petite fille. Celà va peut-être vous paraître très étrange mais j'avais le sentiment de ne pas pouvoir faire mon deuil sans connaître son sexe. J'ai besoin de la personnaliser pour faire mon deuil.Je pense même lui donner un prénom et je pense que celà m'aidera à la laisser partir...

 

J'ai aussi été soulagée de savoir qu'elle était atteinte de trisomie 13 libre car d'après ce que j'ai pu apprendre sur internet ce type de trisomie serait (je dis bien serait) lié au fait qu'un de nos gamètes aurait été formé de 24 chromosomes au lieu de 23. Ce qui, à priori, n'a rien à voir avec l'hérédité. J'espère que celà se confirmera avec l'arrivée, dans environ 3 semaines, de nos caryotypes...

 

D'ici là on attend. Il y a des jours avec et des jours sans. Il m'est de plus en plus dur d'aller au bureau car ma chef qui a 1 jour de moins que moi dans sa grossesse l'a annoncé donc tout le monde en parle. Et puis celà commence à bien se voir donc difficile de ne pas s'identifer...

Heureusement mon métier m'oblige à être à droite à gauche et me permet aussi de travailler quand je veux à la maison. Mais j'ai malgré tout un minimum de présence à assurer au bureau pour les tâches courantes.

 

Ce week end, nous sommes allés chez mes parents. Celà a été assez compliqué pour moi car ma mère n'avait pas le moral donc quand on n'a déjà pas le moral voir que les autres sont en déprime n'est pas facile. Et puis j'ai vu ma soeur qui est en pma mais a fait le choix de ne pas du tout en parler pour se préserver. Je comprends même si je n'en serais personnellement pas capable. J'ai voulu lui dire pour la petite car j'ai besoin d'en parler et surtout je voulais lui en parler au cas où celà soit héréditaire. Je voulais lui éviter de vivre la même chose. Elle m'a coupé en me disant qu'elle préférait ne pas en parler. Celà m'a pour le moins peiné. Je me suis même demandée si c'est moi qui n'était pas normal de vouloir lui en parler. Finalement je ne me prend plus la tête. Elle n'a pas voulu savoir je me dis tant pis pour elle. Mais quand même c'est blessant quelque part.

Enfin bref ce week end ne m'a pas trop remonté le moral.

 

 

 

Repost 0
7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 08:08

Celà fait maintenant 4 semaines que j'ai subi l'intervention pour me retirer mon bébé. Ces 4 semaines n'ont pas été simples et ont été semées de doutes et d'incertitudes. On se pose beaucoup de questions, on se demande si c'est notre faute, s'il était réellement mort...

On se demande aussi si la machine va bien s'en remettre.

Notre deuil n'est toujours pas fait. On avance petit à petit, on programme les vacances de cet été pour essayer d'oublier même si on sait qu'on n'oubliera jamais. On n'oubliera jamais ce petit être qui nous a comblé de bonheur pendant ces trois mois de grossesse. Chéri souffre en silence, quant à moi j'en parle beaucoup, je pleure beaucoup çà fait du bien. 

Le plus traumatisant pendant ces quatre semaines a été la montée de lait qui est survenue 5 jours après l'aspiration. Je savais que cela pouvait arriver mais c'est vraiment traumatisant de voir ce lait couler alors qu'il n'y a pas de bébé à qui le donner. 

Ce qui est dur aussi c'est de voir ces femmes enceintes partout dans la rue surtout quand il fait beau ou ces femmes épanouies avec leur bébé dans les bras. Alors, dès qu'on peut on fuit Paris et sa foule et on va à la mer ou ailleurs là où il y a du monde mais moins de monde concentré au même endroit.

Pendant 4 semaines, j'ai guetté la boîte aux lettres dans l'espoir de recevoir une réponse au pourquoi, pourquoi est-il mort? Cette réponse n'est jamais venue jusqu'au rendez-vous avec gygy. Là, le verdict est tombé : notre bébé était atteint d'une trisomie 13. 

Quelque part j'étais soulagée de savoir que sa mort n'était pas liée à quelque chose que j'aurais fait ou pas fait. Mais après vient l'angoisse de savoir si c'est nous qui lui avons transmis cet anomalie ou si c'est la faute à pas de chance. Gygy s'est voulu rassurante mais en vérite elle n'en sait rien alors elle nous a donné des caryotypes à faire et on doit prendre rendez-vous avec une généticienne dans un mois. Après on reprendra rendez-vous avec elle pour savoir si on peut faire un TEC avec les 4 embryons restants.

Elle m'a donné une batterie d'analyses à faire comme bilan de fausses couches répétées. Elle ne m'avait rien donné pour vérifier que tout est remis en place elle me dit qu'on ne vérifie pas. En insistant elle m'a donné une écho et une hystéroscopie (oui je sais je suis maso). Elle a aussi vérifié mon col car j'ai des pertes très bizarres ces temps-ci mais d'après elle tout va bien. 

 

J'ai fait mon caryotype hier chéri le fait aujourd'hui maintenant il va falloir attendre un mois. Je sens que ces semaines vont être longues...

 

Malgré tout je suis contente de savoir ce qu'il avait car on se dit que de toute façon il n'était pas viable car 80 à 90 % de des bébes décèdent in utéro et la plupart de ceux qui naissent n'atteignent pas leur premier anniversaire. Ces enfant ont trop de malformations.

Alors on se dit qu'il était en souffrance sans doute. On se dit que cela est mieux qu'il soit parti de lui-même, qu'il nous ait épargné la douloureuse décision de faire ou ne pas faire une img. 

 

Malgré tout pour moi il était parfait et je l'aime si fort mon bébé d'amour.

 

Repost 0
9 mai 2012 3 09 /05 /mai /2012 16:50

Je tiens d'abord à toutes vous remercier pour votre soutien. Je n'ai pas encore répondu à chacune pour le petit message car il m'est pour l'instant trop difficile de le faire. Les larmes me montent aux yeux rien qu'en les lisant. Mais je peux vous assurer que cela m'a fait du bien. 

 

Lundi j'ai subi une aspiration curetage. Jusqu'à la dernière minute j'ai espéré que l'on me dise :" Madame je ne sais pas ce qu'il s'est passé mais le coeur de votre bébé bat encore". Le matin même l'horoscope de chéri disait qu'il aurait une nouvelle inattendue et heureuse. Alors forcément...

Mais non, avant de m'endormir ils ont refait une écho et n'ont rien dit de tel. La journée fut atroce mais étrangement après que ce fût fait je me suis sentie moralement un peu mieux. Je ne sais pas si ce sont les hormones de l'accouchement ou une sorte de résignation mais j'ai pendant un temps atteint une sorte de sérénité. Jusqu'au lendemain où j'ai réalisé qu'il n'y avait pas de retour en arrière et que cette petite boule sous mon nombril avait disparue.

Et non plus de retour en arrière je suis de nouveau désespérément vide retour à la case départ. Vide dans mon ventre mais vide dans mon coeur aussi. Il est tellement difficile d'imaginer que la roue ait pu tourner un bon moment et puis finalement a de nouveau changé sa trajectoire. Le sentiment d'injustice est tellement grand. Alors certain diront vous avez la santé c'est déjà ça. C'est sûr on peut voir les choses comme çà et positiver.

 

C'est la faute à pas de chance c'est tout. On a juste l'impression que la terre entière nous en veut. Une infertilité, un oeuf clair et une grossesse arrêtée ça fait beaucoup. Enfin ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort alors on va se relever.

 

On m'avait donné le choix entre deux techniques pour l'expulsion : par voie naturelle avec prise de cytotec et péridurale ou par aspiration sous anesthésie générale. Le médecin m'avait conseillé en tant que femme la première solution moins invasive. Après gygy pma et un autre médecin m'ont conseillé la deuxième. Je voulais ce qu'il y avait de moins dangereux pour mon utérus. Après maintes discussions j'ai opté pour la deuxième solution. Par la suite j'ai vu que celle-ci comportait des risques... 

Tant mieux si tout ce remet bien en place que je puisse un jour espérer une nouvelle grossesse...

A priori, il n'a pas eu besoin de gratter l'intérieur de l'utérus. On m'a fait une biopsie du trophoblaste et une amniocentèse mais celle-ci n'a pas donné assez de liquide. On aura les résultats dans trois semaines. Enfin normalement car le médecin qui m'a fait l'intervention m'a dit que la nuque épaisse n'entrainait pas d'arrêt cardiaque et qu'il y avait peut-être une infection qui rendrait impossible l'analyse des tissus du trophoblaste. Cela m'a anéantie. Jusqu'à présent on nous a toujours dit que son décès était lié à une maladie génétique ou à une malformation cardiaque et maintenant on nous dit que celà serait peut-être une infection. Du coup je m'agoisse pourvu que ce ne soit pas la toxo ou autre chose contracté en ayant pas pris assez de précautions. Et si tout çà était de ma faute...

Bref mon état d'esprit du moment est assez noir.

 

Aujourd'hui j'ai décidé d'aller bosser pour ne pas rester chez moi à cogiter et à penser trop. Bon je n'ai pas trop réussi à bosser mais au moins j'ai vu du monde.

Tout ce dont j'ai besoin en ce moment c'est de penser à autre chose alors j'ai décidé que j'allais organiser un petit voyage pour cette été. On se console comme on peut. 

 

Jamais je n'oublierais ma petite étoile. Brille ma petite étoile que maman te voit.

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0

Présentation

  • : C'est trop injuste
  • : J'ai créé ce blog afin d'expliquer mon parcours du combattant pour avoir un enfant.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens