Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 16:35
Bon comme le test pipi l'avait annoncé c'est bien négatif (<2). Même si je le savais déjà c'est encore cette fois-ci très difficile à digérer. Même si je ne me l'étais pas avoué et que je me le refusais, j'avais malgré tout encore un petit espoir.

Qu'on est bête parfois !!! On croit toujours que la roue va tourner et finalement elle reste toujours orientée vers les mêmes. Ma meilleure amie m'a annoncé le mois dernier quand elle m'a appelé pour savoir si j'étais enceinte qu'elle était enceinte. Elle a arrêté la pilule pour gros problèmes de saignements et parce qu'elle avait aussi envie d'un deuxième enfant (le premier avait 8 mois à l'époque et elle l'a eu du premier coup)  et le cycle suivant, alors qu'elle avait eu de gros dérèglements elle est tombée enceinte. Je l'ai eu au téléphone l'autre jour et quand je lui ai demandé comment çà allait elle n'a fait que de se plaindre des nausées, de la fatigue... J'avais l'impression qu'elle n'en voulait pas de cet enfant et moi çà çà me met en boule. Elle ne l'a pas fait exprès la connaissant mais elle connait tout de mon parcours, ma douleur, mes angoisses et elle elle se plaint d'avoir ce que moi je désire le plus au monde et devant moi. Elle ne réalise pas la chance qu'elle a. Moi je veux bien les prendre les nausées, les vertiges si au bout du compte je suis enceinte. Mon chéri me dit qu'il ne faut pas être jalouse que mon tour viendra mais je n'y crois plus. Et ce n'est pas vraiment de la jalousie c'est plutôt une blessure qui se creuse encore et encore.

Voilà merci beaucoup à toutes pour vos conseils et votre inquiétude mais comme d'hab il ne fallait pas s'attendre à un +++.

Il y a des jours comme çà où on ferait mieux de rester coucher et celui-ci en fait partie. Entre çà et mon oral où j'ai été victime d'une injustice j'ai été servie. Enfin c'est la vie il faut relever la tête et continuer c'est comme çà qu'on avance. Je vais appeler ma gygy demain et voir pour la suite.
Repost 0
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 16:30

TP

Bon comme l'indique le titre j'ai craqué cette fois. J'ai fait un test pipi cet après-midi. Et comme cela était prévisible il est négatif. Je me laisse encore un peu d'espoir car je l'ai fait tôt à J12 post DPO et pas le matin mais je ne me fais pas non plus d'illusions. Je pense que je vous annoncerais encore une fois un zéro pointé mercredi.
Je ne sais pas trop comment je me sens. Je n'ai même pas pleuré. Je pense que je m'en doutais. J'ai décidé de faire le test car le suspens n'a que trop duré et il ne sert à rien de nourrir de faux espoirs on n'en est que plus déçue.

A vrai dire, j'ai beaucoup réfléchi ces temps-ci à la pma après le rdv urologue (cf voir mon dernier post). Je suis désormais sure d'une chose : je n'ai pas envie d'attendre 3 mois. Le commentaire de Didine m'a aidé à prendre cette décision car après étude sur internet je me suis rendue compte qu'effectivement les pbs de normalité n'étaient pas dus à des infections contrairement aux autres problèmes mais à un dysfonctionnement de la spermiogénèse. Son urologue lui a dit que c'était dû à l'inflammation conséquente à l'infection mais je n'y crois pas trop. Je n'ai pas du tout confiance en lui et, comme il me semble difficile voir impossible de demander à chéri de consulter un autre urologue, je reste sur cette opinion. Je pense appeler ma gygy pma jeudi pour lui annoncer qu'il y a du nouveau dans notre dossier. J'espère qu'elle abondera dans mon sens et qu'on pourra continuer ce qui n'est pas sûr avec le traitement de cheval qu'il prend.
Continuer mais j'espère en fiv. Je ne crois plus du tout en l'insémination. Entre les deux échecs et l'avis du biologiste je n'ai plus très envie de m'acharner. J'ai envie d'aller droit à l'essentiel car j'ai vraiment l'impression de perdre mon temps à faire des inséminations.

Certains me disent que trois mois ce n'est rien si je peux faire les choses naturellement ensuite. Mais çà c'est facile à dire quand on n'a jamais eu de problèmes pour avoir des enfants. C'est sûr qu'est ce que c'est trois mois dans une vie? Mais trois mois dans un parcours pma c'est énorme. Alors certes c'est peut être un caprice de petite fille gâtée mais moi je veux des certitudes. J'en ai marre d'avancer à l'aveuglette.

En tout cas c'était très malin de ma part de faire un test pipi alors que j'ai des révisions à faire pour demain (entendez par là une énorme pile de cours) et que je n'ai même pas relu la moitié. Mais tant pis je m'en fous de tout çà.

Je vous remercie toutes pour les commentaires que vous m'avez posté. Cela fait chaud au choeur d'être soutenue et aidée.


Repost 0
5 mars 2010 5 05 /03 /mars /2010 18:38
Hier, chéri a eu son rendez-vous avec l'urologue. Il lui a donné un traitement d'antibio pendant 6 semaines et un anti inflammatoire pendant 3 mois. Il lui a dit qu'au bout des trois mois de traitement il aurait un spermo meilleur et qu'on pourrait avoir un enfant naturellement. Je ne sais pas si je peux y croire. Je n'ai pas trop confiance en son urologue. En plus cet été, il lui avait donné un traitement un peu similaire et cela avait amélioré la mobilité mais pas la morphologie. Il lui a soutenu ne jamais lui avoir donné d'antibio mais par précaution j'avais gardé la notice et ,en fait ,si, il en avait bien prescrit.

Du coup, je me pose des questions. Vous allez me dire : "c'est super une chance d'un bébé couette". Mais moi je voudrais avoir la certitude que cela va vraiment améliorer le sperme. Parce que je ne vous cache pas que mentalement j'ai déjà du mal à accepter l'idée d'attendre encore 3 mois pour refaire des essais alors en plus, si, au bout du compte, il n'y a aucune amélioration, je risque de le prendre très mal.
J'en ai parlé à chéri qui m'a envoyé baladé en me disant que je n'allais pas commencer (d'où le titre de ce post).

Ensuite, je me suis demandé pourquoi le traitement de cet été n'avait pas marché et que celui-ci marcherait. Je me suis alors dit que l'antibio qu'il lui avait donné cet été était peut être un antibio pour lequel la bactérie est résistante. J'ai fait quelques recherches sur mon google préféré et j'ai comparé le nom de l'antibio à la feuille que le labo lui avait donné avec les test de sensibilité faits et je n'y ai pas trouvé cet antibio mais c'est un dérivé d'un antibio pour lequel le germe est résistant. Alors je me suis dit dérivé c'est presque pareil. Mais en fait je n'en sais rien. J'en ai parlé aussi à chéri qui m'a envoyé baladé en me disant que ce n'était pas le moment un vendredi matin tôt d'en parler.

Mais moi j'aimerais bien savoir quand est-ce que c'est le moment d'en parler? Pour lui çà n'est JAMAIS le moment. Hier soir ce n'était pas le moment, ce matin ce n'était pas le moment... Je commence à en avoir vraiment raz le bol de sa nonchalance. Dès qu'il s'agit de parler de lui et de ses problèmes il se referme comme une huître et fait celui qui s'en fout. Je peux comprendre que cela ne soit pas facile pour lui mais moi j'en peux plus d'attendre alors je me renseigne, je cherche, je discute...
Du coup, il est parti au boulot ce matin en claquant la porte...

Ce qui m'énerve aussi c'est que ces 3 mois d'attente sont les 3 mois qu'il a mis pour se décider à prendre son rendez-vous pour les analyses....

Enfin bon c'est comme çà je ne vais pas le refaire à 31 ans. Mais cela méritait bien un coup de gueule.

Et puis, peut-être (on peut toujours rêver) que je suis déjà enceinte et que je n'aurais donc pas à me poser toutes ces questions.

Repost 0
2 mars 2010 2 02 /03 /mars /2010 18:38
Tout est dit dans le titre : j'attends. J'ai l'impression que cette attente est beaucoup plus longue que pour la précédente IAC. J'y pense énormément. Moi qui était partie très pessimiste dès le départ de ce cycle, finalement c'est sur ce cycle-ci que je psychotte le plus. Tout çà parce que depuis l'insémination j'ai des douleurs à l'ovaire gauche et des engourdissements de l'aisne (alors que cela peut être un kyste qui s'annonce). Enfin cela commence à se calmer. Par contre je n'ai quasiment pas mal aux seins alors que d'habitude j'ai toujours très mal. J'ai aussi des douleurs de règles mais çà je pense que c'est dû à l'estima G. Enfin bref, pas de quoi fouetter un chat mais je le sens bien. Je sais que la chute sera plus dure mais je ne peux pas m'en empêcher. En même temps la chute a été tellement dure la dernière fois que cela pourrait difficilement être pire.

Enfin bon des moments j'y crois à fond et parfois j'ai des moments de doute comme lorsque j'ai de petites brûlures après pipi ce qui en général intervient chez moi un peu avant les règles.

En plus, chéri y croit à fond et psychotte un max et du coup moi je cogite. Par exemple, mon chat en ce moment cherche sans arrêt à dormir sur moi en pleine nuit, et bien, pour lui, c'est signe que je suis enceinte. Pour lui, tout est prétexte à dire que je suis enceinte. Enfin je n'ai qu'une envie c'est qu'il ait raison mais il ne faut pas trop rêver non plus.

De toute façon les dés sont jetés. Il ne reste "plus" qu'à attendre. Wait and see....

En attendant c'est dur de se concentrer sur autre chose. Je suis en ce moment entrain de suivre une formation d'une année suite à la réussite d'un concours administratif et je n'arrive pas du tout à m'investir. Je ne fais jamais le travail à la maison, je ne révise jamais et à chaque fois qu'il y a un examen j'ai soit un rdv pma la veille soit le lendemain ,du coup, à chaque fois, je suis totalement déconnectée et encore plus "je m'enfoutiste". Par exemple, mardi je passe un oral et vu que la prise de sang est le lendemain je n'ai pas ,et d'une, la tête à réviser, et de deux, la tête à exposer la veille des résultats.

Mais bon, il faut bien continuer à faire des choses à côté sinon on pète un câble. Je me concentre en ce moment sur notre prochain voyage. On voyage beaucoup et là on a le projet pour avril de partir en Nouvelle Angleterre. On adore les Etats Unis. On y a fait deux road trip les vacances d'été de ces deux dernières années et j'en suis littéralement tombée amoureuse. Chéri connaissait il y a vécu un an dans le cadre de ses études. Nous, les français, avons beaucoup de préjugés sur les américains mais ce sont vraiment des gens accueillants et qui ne se prennent pas la tête. Le pays est magnifique. On a fait le sud ouest et le nord ouest et le contraste de paysages entre ces deux zones est saisissant. Ce pays dispose de beaucoup de richesses à découvrir notamment ses parcs nationaux. Pour nous c'est la liberté là-bas : voiture, root beer, m&m's, hamburger et autres cochonneries gustatives de là-bas et nous deux seuls, sans soucis, sans autre préoccupation que l'émerveillement de ce que l'on voit.

Ah sinon jeudi, chéri a rendez-vous avec son urologue. J'hésite à y aller car j'ai pas mal de questions à poser mais je ne sais pas encore. Je me dis que çà risque de le mettre mal à l'aise je vais voir....



Repost 0
26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 13:22
Voilà la deuxième insémination s'est déroulée mercredi à 10h30 précises sans encombres. 10 millions de spermatozoïdes (c'est-à-dire le maximum injectable) m'ont été injecté au fond de l'utérus. J'espère que ce sont des battants, des vainqueurs et que les deux ovules qui les attendaient aussi.
Résultat des courses le 10 mars.

En attendant il ne me reste plus qu'à patienter sagement. Je ne suis pas aussi pressée que la dernière fois de connaître le résultat. J'essaie d'être un peu optimiste même si ce n'est pas facile. Je ne sais pas si c'est dû au traitement mais depuis mercredi je n'ai pas du tout le moral. Je pleure pour un rien, je me sens grosse et mal dans ma peau (j'ai pris quinze kilos depuis l'arrêt de la pilule et le traitement fait un peu gonfler) ...
J'espère que cela va passer car c'est vraiment désagréable d'autant que chéri ne comprend pas et ne me facilite pas la tâche.

En plus, depuis le soir de l'insémination, j'ai des douleurs à l'ovaire droit (où il y avait le plus gros des ovocytes). J'espère que ce n'est pas l'ovulation qui s'est faite tardivement.
On verra bien et d'ici là carpe diem.
Repost 0
23 février 2010 2 23 /02 /février /2010 15:15
çà y est ma deuxième IAC aura lieu demain matin. Ce mois-ci a été tout aussi rapide que la dernière fois. Cela n'a pas été l'épopée comme le mois dernier donc je n'ai pas eu grand chose à vous raconter. Hier matin j'ai eu prise de sang et écho qui ont révélé deux beaux follicules un de 18 et un de 19 et un bon taux d'oestradiol. Mon chéri m'a donc fait la piqûre d'ovitrelle hier soir à 22h30 et l'insémination aura lieu demain à 10h30.
Je me sens beaucoup plus détendue que la dernière fois. Je pense que la nouveauté décuplait le stress. En plus, je n'y croit plus ou du moins plus autant que la dernière fois donc je suis plus détendue. Cette semaine je suis en vacances et mon chéri aussi on va donc en profiter pour passer du temps ensemble et se reposer. On voulait partir quelque part mais avec l'insémination çà risque d'être compliqué et puis c'est l'occasion de se reposer et on en a vraiment besoin en ce moment. Hier on est donc allé dans un parc aquatique avec hammam et sauna. On en a bien profité on s'est bien détendus et aujourd'hui je me fais un petit plaisir : un massage. J'adore çà. J'avais réservé une heure de massage dans un institut mais ils ont annulé à la dernière minute. Je me suis rabattue sur un massage de 45 min ailleurs me disant que 45 minutes valaient mieux que rien du tout.
Je m'apprête donc à y aller.
Pour ce mois-ci j'adopte la zen attitude.

En tout cas merci encore de me lire et de m'encourager. Même si mon dernier post n'a pas suscité de discussion, je sais malgré tout que vous avez suivi mon aventure et çà çà fait du bien.
Repost 0
16 février 2010 2 16 /02 /février /2010 12:42
Bon finalement mes règles sont arrivées samedi. Un jour en avance donc j'étais vraiment dégoûtée de perdre un cycle pour un jour. J'ai quand même appelé le centre pma lundi après avoir fait ma prise de sang et ils m'ont dit que pour un jour çà allait je pouvais commencer le traitement à J3 au lieu de J2. J'étais très contente mais le jour d'hier a été mouvementé. Comme le disait un ami en parlant de son propre cas : "dès que je veux quelque chose cela se fait dans la douleur" et bien je peux l'appliquer au mien.

En effet, hier, après avoir été heureuse de poursuivre le protocole, il y a eu plusieurs rebondissements. Le soir, vers 17h, j'appelle le labo où j'avais fait la pds et là elle me dit que c'est négatif mais à confirmer dans les 48h car le taux de Bhcg est à 2. Du coup, j'ai eu des doutes car je devais commencer le traitement le soir même. J'appelle le labo fiv mais celui-ci était fermé depuis 16h. Je suis tombée sur la standardiste qui m'a incendié parce que j'appellais à cette heure-ci et qu'il n'y avait plus personne.Sur mon insistance, elle a quand même fini par me passer un médecin, très sympathique elle, qui m'a dit que je pouvais commencer le traitement car 2 c'est comme 0.

Ensuite, j'ouvre la boîte aux lettres et là je me rends compte qu'il y a les résultats des analyses d'urines de mon chéri suite à son massage prostatique.
J'ouvre l'enveloppe et découvre qu'il a une infection prostatique à streptocoques. Coup de suée car j'ai plusieurs interrogations:

1) Je ne sais pas si c'est sexuellement transmissible et du coup j'ai peur de l'attraper
2) Je ne sais pas si on peut faire des iac avec çà sachant tout de même que dans le spermogramme il n'y a jamais eu de germes
3) Je me demande si lors du lavage du sperme tous les germes sont retirés car il avait fait son massage prostatique la veille de iac1 et j'ai peur que çà ait libéré des germes dans le sperme.

Bref encore des sujets d'angoisse : peur de l'attraper car l'utérus est sans défense contrairement à la glaire vaginale et aussi peur de ne pas poursuivre les iac avant son traitement qui va sans doute durer des semaines (il a rdv chez l'urologue dans 2 semaines). Le bon côté c'est qu'on lui avait dit que si c'était çà, la qualité du sperme pourrait éventuellement s'améliorer avec un traitement. En même temps, il avait eu un traitement cet été à l'aveugle qui n'a pas marché (bon peut-être n'était-ce pas le bon antibiotique là ils ont analysé les traitements sensibles ou pas).

Enfin voilà, du coup je ne sais pas qui appeler pour me renseigner : ma gynéco, son urologue ou le labo fiv qui traite directement le traitement.
Je dois appeler cet après-midi le labo fiv pour savoir s'ils ont reçu mes résultats pds du coup je vais peut être en profiter pour leur demander. Ils "gèrent" le sperme, ce sont peut-être eux les plus à même de répondre à certaines de mes questions.




Repost 0

Présentation

  • : C'est trop injuste
  • : J'ai créé ce blog afin d'expliquer mon parcours du combattant pour avoir un enfant.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens