Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 février 2010 5 12 /02 /février /2010 18:28
Quelques petits mots pour vous donner de mes nouvelles. Aujourd'hui çà va un peu mieux. Je dois avouer que même si je n'y croyais pas à ce positif çà m'a vraiment fichu un coup. J'ai vraiment très mal vécu ce négatif. Je suis tombée dans une sorte de déprime et me suis transformée en fontaine. Je n'ai pas considéré cela comme un essai mais comme un véritable échec. Aujourd'hui çà va mieux mais j'ai beaucoup de mal à retrouver de l'optimisme et cela me fait peur. Comment vais-je réussir à tenir le coup si je n'y crois plus?

Je suis d'autant plus triste que j'avais décidé finalement d'enchaîner le prochain cycle et qu'on m'a finalement appris que cela risquait de ne pas être possible. En effet, j'ai une deuxième prise de sang à faire lundi pour écarter une grossesse extra-utérine et je ne pourrais pas commencer de traitement avant de l'avoir fait. Du coup si mes règles interviennent avant dimanche c'est mort pour ce prochain cycle. Je pense que ce sera le cas car je crois que je ressens aujourd'hui les signes d'arrivée des règles.
D'un autre côté, peut être qu'une pose me fera du bien et me permettra de me reposer et de retrouver cet optimisme qui me manque.

En tout cas merci pour vos message de réconfort. Ils n'ont pas diminué ma souffrance mais m'ont encouragé à reprendre le dessus.
Repost 0
9 février 2010 2 09 /02 /février /2010 17:06
Comme vous l'aurez sûrement deviné en lisant le titre j'ai fait ma prise de sang qui déclare : Beta HCG = 0.
C'est avec des sanglots au bout des doigts que je vous écris ces qq lignes. Je viens de l'apprendre et, même si je m'étais conditionnée au négatif, je ne peux m'empêcher d'être en pleurs et malheureuse.
Je sais que çà va passer mais çà fait mal. Quand est-ce que mon ventre ne sera plus une coquille vide? Je ne le sais pas, peut-être jamais. Je ne suis plus très optimiste pour les inséminations. Finalement, c'est peut-être mon biologiste qui avait raison.

Maintenant je dois réfléchir si je vais faire un cycle de repos, partir en vacances et me reposer pour mieux attaquer ensuite oubien si j'enchaine un autre cycle d'IAC. Je ne sais pas. En même temps j'ai tellement hâte...

En tout cas je peux changer le titre de ma catégorie ey mettre IAC1 au lieu D'IAC.

Merci encore à toutes. Vous m'êtes d'un grand réconfort.



Repost 0
8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 15:44
Bon en fait je me suis lâchement dégonflée. Je n'ai pas réussi à faire le test. J'ai eu trop peur du négatif d'autant que je voyais des amis dimanche et qu'il y avait trois enfants. J'ai déjà trouvé dur samedi soir de supporter leurs bavardages incessants sur les enfants et sur les inconvénients de la maternité, je n'allais pas en rajouter en découvrant un résultat négatif.

Donc le verdict sera demain après-midi.
Je ne suis pas très optimiste. Depuis hier j'ai des douleurs de temps en temps de faible intensité dans le bas ventre. Cela ressemble beaucoup à des douleurs de règles. Je sais que parfois c'est un symptôme de grossesse mais je ne sais pas je n'y crois pas. D'un autre côté il vaut mieux comme çà je ne serais pas trop déçue si c'est négatif.

La suite au prochain épisode.


Repost 0
5 février 2010 5 05 /02 /février /2010 18:10
Et oui j'ai craqué : hier j'ai acheté un test de grossesse dans le but de le faire dimanche. Je n'ai pas pu m'en empêcher. Je ne sais pas si je vais le faire ou faire durer le suspens. Je l'a pris très sensible : 10 UI. Je pense que cela se décidera sur l'instant mais je me connais je ne vais sans doute pas pouvoir résister. En même temps je me dis que, même s'il y a une infime chance pour qu'il soit positif, s'il l'est je serais vraiment très heureuse de l'apprendre plus tôt. Et, s'il est négatif, j'aurais encore un espoir, petit certes, pour que la prise de sang soit positive.
Tout çà bien entendu si je n'ai pas mes règles avant.

Ce week end, je pars finalement. On s'est dit tous les deux que partir un peu de Paris et profiter du plein air nous ferait le plus grand bien. En plus j'ai bien réussi à me reposer ces jours-ci et je me sens mieux même si j'ai attrapé un rhume :(

Je ne psychotte pas trop. Si si je vous assure. Bon c'est vrai un tout petit peu. Il y a deux jours j'ai eu un point à l'aisne droite et aujourd'hui un point à l'aisne gauche. J'ai aussi les seins qui me font mal mais en même temps j'ai mal aux seins avant chaque règles et en plus là je suis abreuvée d'hormones.
J'ai eu un pressentiment totalement stupide : celui d'être enceinte de jumeaux. Je ne sais pas pourquoi je crois que c'est à cause des points. Je sais c'est ridicule et presque pathétique d'autant que j'en ai eu des pressentiments faux depuis que j'ai arrêté la pilule mais tant pis.
Mon chéri psychotte ce qui n'arrange rien. La moindre chose que je lui dis lui fait dire que je suis enceinte. Je lui ai parlé des points et pour lui j'étais enceinte alors que çà peut être n'importe quoi d'autre. En plus, un après midi il est rentré en me disant qu'il se sentait mal mentalement, avait des insomnies et il en a deduit quoi? que je devais être enceinte et que mes hormones agissaient sur lui. Là faudrait m'expliquer parce que je vois pas en quoi çà agirait sur lui....

Résultat des courses bientôt adieu le psychottage et bonjour le bonheur ou le désespoir.

Sinon aujourd'hui ma soeur m'a appelé. Elle m'a dit qu'elle aimerait bien arrêter la pilule pour avoir un enfant. Elle a 38 ans. Cà m'a fait bizarre et à la fois très plaisir qu'elle me dise çà parce que je pensais qu'elle n'en voulait pas et avait mis un stérilet. Par contre, elle a peur elle psychotte parce qu'il faut qu'elle convainct complètement son ami (lui a 43 ans et déjà 2 enfants d'un précédent mariage et au début il n'était pas chaud). Même si l'idée commence à mûrir dans son esprit il a peur. Elle stresse aussi car ce serait son premier et elle a peur que cela ne marche pas tout de suite vu leur âge et elle n'a plus beaucoup de temps. Elle voit les 40 ans arriver à grands pas.

Voilà toutes les nouvelles du jour. Je vous remercie les filles pour vos commentaires çà me fait toujours très plaisir et m'aide à supporter l'attente.





Repost 0
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 15:21
Dans une petite semaine je saurais enfin si je suis enceinte ou pas. En même temps je ne me fais pas trop d'illusion. Je ne me sens pas vraiment enceinte. On dit qu'on sent ces choses là et moi pas grand chose. J'ai bien quelques douleurs aux seins et quelques picotements dans le bas ventre mais j'ai çà tous les mois avant les règles alors....
Du coup je ne suis pas spécialement optimiste ce qui n'est pas forcément mal car ce sera une bonne surprise si je suis enceinte. Et si je ne le suis pas la chute sera peut être moins dure (je dis bien peut être).

Je ne crois pas que je pourrais attendre mardi sans faire de test de grossesse et à la fois je me demande si je fais bien de vouloir faire un test avant. Une amie me l'a déconseillé parce que s'il est fait trop tôt il pourrait être négatif même si je suis enceinte. Alors j'hésite...

J'ai des sentiments un peu contradictoires, je m'en rends compte en écrivant ces lignes, parce que même si j'y crois peu je me surprends à réfléchir à la réaction que j'aurais en apprenant que je suis enceinte. Je serais la plus heureuse des femmes çà c'est sûre mais larmes? explosion de joie ? peut être les deux.

Je me rends compte que je l'ai dit à un peu trop de monde dans mon entourage proche et je me demande si j'ai bien fait. çà met toujours un peu mal à l'aise la personne en face quand c'est négatif. Et puis, si c'est positif, je sais que rien n'est acquis et j'aurais préféré que les gens ne soient pas au courant trop tôt. Mais maintenant c'est fait tant pis. J'ai été piégée par mon besoin d'en parler.

Ce week end je dois normalement aller faire le vin jaune dans le Jura. Mais là je ne sais pas si je vais y aller. Le traitement m'a énormément fatiguée et faire l'aller-retour Paris-Jura en deux jours n'arrangera pas ma fatigue. En plus je ne peux pas boire au cas où je serais enceinte donc j'y ai un intérêt limité. En même temps cela me permettrait de penser à autre chose et de m'aérer l'esprit. Je ne sais que faire.
Une copine m'a dit en plus que "si" j'étais enceinte cela ne serait pas bon du tout. Mais bon çà va faire 2 ans que je vis dans les "si" et je n'aurais rien fait si je les avais écouté.

Enfin bon j'attends en essayant de ne pas trop y penser. Ma devise pour ces prochains jours : "Relax take it easy" pour reprendre les paroles d'une célèbre chanson.


 
Repost 0
29 janvier 2010 5 29 /01 /janvier /2010 12:57
Et oui tout est dit dans le titre. J'essaie de ne pas psychotter, de rester positive et d'éviter d'y penser mais ... ce n'est pas évident.
L'attente va, je pense, être longue. Même si je me dis "il ne faut pas y penser" je ne peux pas m'en empêcher. C'est d'autant plus dur que le traitement n'est pas terminé avec ces ovules d'estima G à mettre tous les jours avec les désagréments que cela comporte (si vous voyez ce que je veux dire). A ce propos je me suis interrogée aussi parce que je dois mettre 2 ovules le matin et 2 le soir et dans la notice il est bien indiqué et souligné qu'il ne faut pas en prendre plus d'un par prise et que la dose maxi est de 600 mg par jour et moi çà fait 800 mg. J'hésite à appeler le médecin pour savoir s'il n'y a pas erreur mais j'ai peur qu'elle le prenne mal...
En plus depuis aujourd'hui j'ai mal au bas ventre et je pense que tout çà est lié.

Hier j'ai bien l'impression que j'ai eu des pertes d'ovulation. Du coup çà me conforte dans l'idée qu'ovitrelle n'a pas marché ou alors s'agissait-il de l'ovulation du deuxième follicule qui n'était pas tout à fait mûr la veille du déclenchement.

Tout çà fait que j'ai fait des recherches sur internet pour une chose et une autre et que du coup j'y ai beaucoup pensé (et oui on ne se refait pas).
Mais promis à partir d'aujourd'hui j'arrête d'y penser au moins jusqu'au week end prochain.

Encore merci à toutes pour vos commentaires qui me font beaucoup de bien.



Repost 0
26 janvier 2010 2 26 /01 /janvier /2010 14:54
Ce matin à 11h (avec 30 minutes de retard) j'ai enfin eu mon insémination : 9 millions de spermatozoïdes de bonne mobilité récupérés. Nous nous sommes levés aux aurores pour aller au centre pma pour 8h30. Nous sommes allés au labo où nous avons signé un consentement. Puis, la laborantine m' a gentiment éconduite (dommage je ne sais pas pourquoi je n'ai pas eu le droit de rester avec mon chéri comme çà se fait quelquefois). Je suis donc allée dans la salle d'attente en attendant qu'il fasse sa petite affaire. J'angoissais. Puis nous avons attendu 20 minutes supplémentaires pour savoir si l'éjaculat était suffisant. Beaucoup d'angoisse aussi mais c'était ok.

Chéri avait fait sa part du travail, il me restait à faire la mienne. Pendant qu'on attendait gygy dans une salle, avec moi allongée et prête à être inséminée, nous avons eu une petite visite : devinez qui ? MON BIOLOGISTE ADORE.
Il est encore venu nous faire un baratin. Là, sur le coup, je n'ai pas pu m'empêcher de lui dire que je me serais bien passée de son coup de fil de la semaine dernière. Il venait encore nous saper le moral. Mais là je ne me suis pas laissé faire. J'en ai marre qu'on vienne me pourrir mon espoir. Ces mots ont glissé sur moi comme du savon. Il a un peu dit tout et son contraire. Il nous a dit que le nombre de spermazoides était faible et qu'il avait utilisé quasiment toute la quantité de sperme tout en nous disant qu'il y avait des chances de réussite entre 5 et 10 millions et qu'ils n'en inséminaient rarement plus de 10 millions (cherchez l'erreur : je pensais que 9 était plus proche de 10 que de 1 mais j'ai peut-être loupé un cours de math). Il nous a dit aussi qu'il allait dire en réunion staff à gygy que les chances de réussite en IAC étaient limitées tout en nous disant qu'au vu des résultats d'aujourd'hui on pouvait retenter une prochaine IAC (cherchez l'erreur).
Enfin bref il nous a pratiquement dit textuellement que çà ne marcherait pas. Je lui ai dit que gygy nous avait donné bon espoir ce à quoi il nous a rétorqué qu'elle ne connaissait rien en biologie que c'était lui qui gérait le sperme et qu'elle elle s'occupait de la stimulation.
Peut être a-t-il raison mais peut-être aussi a-t-il tort et que nous aurons un beau +++ dans 2 semaines. J'ose penser çà et là je me verrais bien brandir fièrement mon +++ devant lui en lui montrant qu'il avait tort et qu'un miracle est possible.

Si jamais cette IAC ne marche pas je pense que le jour de l'insémination je demanderais à son assistante de lui dire de ne pas venir me voir. Je trouve çà vraiment exagéré de venir dire çà aux couples au moment même de l'insémination. Je ne sais pas s'il croit bien faire mais il se trompe. Enfin il ne viendra peut -être plus après avoir vu ma mine déconfite d'aujourd'hui. Il s'en ai rendu compte et c'est ce qui l'a fait partir : il a dit qu'il me voyait me décomposer.

Enfin voilà, après l'insémination, qui a été rapide et sans douleur à part encore le spéculum (sacré spéculum), mon chéri a préféré commander un taxi que prendre le métro pour éviter les secousses.

Maintenant j'ai hâte de savoir si çà a marché. On nous a conseillé de faire des TP ce soir alors on ne va pas se priver comme çà on ne saura pas si c'est un bébé IAC ou pas. Je m'étonne quand même : suite à l'injection d'ovitrelle je pensais que j'aurais mal mais je n'ai pas senti l'ovulation comme tous les mois. J'espère alors qu'elle a eu lieu ou va avoir lieu aujourd'hui. Est-ce que vous vous ne l'aviez pas sentie?
Et oui on ne se refait pas toujours dans le stresse. Je devrais entamer une cure de zénitude...

Enfin maintenant on va laisser dame nature reprendre un peu la main et croiser les doigts jusqu'à la première pds qui aura lieu le 9/02.

 
Repost 0
25 janvier 2010 1 25 /01 /janvier /2010 18:03

J-1

J'ai fait une échographie et une prise de sang samedi et ils m'ont annoncé 2 follicules : un de 19 et un de 16. La prise de sang n'était pas tout à fait bonne pour déclencher l'ovulation. J'ai donc dû refaire une prise de sang dimanche et là le taux était suffisamment élévé. On a donc déclenché l'ovulation hier soir avec une injection d'ovitrelle. Demain est donc le jour J. Je suis contente parce qu'avec 2 follicules çà multiplie par 2 les chances que çà marche. Et puis avoir des jumeaux ne me fait pas peur au contraire et mieux vaut 2 enfants que pas du tout. Enfin je m'emballe parce que ce n'est pas signe de réussite non plus.
Je ne m'attendais vraiment pas à ce que ce soit aussi rapide. Après seulement 5 jours de Pergotime et 2 injections de 75 UI de Ménopur j'ai déjà 2 follicules. L'insémination sera pratiquée à J12 c'est rapide et tant mieux je préfère éviter de prendre trop d'hormones dans la mesure du possible. J'ai par contre galéré car lors de la première prise de sang, on m'a demandé de me procurer des injections pour bloquer l'ovulation. Je suis donc allé directement les commander à la pharmacie. Environ 2h après je me souviens avoir oublié de commander l'ovitrelle (eh oui je suis très étourdie). J'appelle la pharmacie qui me dit ne pas avoir pu commander le produit suite à rupture chez le fournisseur et ne pas pouvoir commander l'ovitrelle (il était trop tard). Et là c'est la PANIQUE avec un grand P. Tout ce traitement fait pour rien. Le monde s'effondre et là coup de fil du pharmacien qui me dit avoir une boîte d'ovitrelle. Il ne me reste plus qu'à croiser les doigts pour ne pas avoir besoin du bloquant. Les 40 minutes qui me séparent du coup de fil au centre de pma me paraissent très très longue...
Puis, l'heure dite arrivée, je me précipite sur mon téléphone. Et là je pense que toutes les filles qui étaient à la pds le matin on fait la même chose. Du coup, 45 autres minutes ont suivi avant que je n'obtienne qq'un au bout du fil. Et là miracle (merci ma bonne étoile) je ne dois rien faire le soir même. Je n'aurais pas besoin de bloquant mais juste d'ovitrelle pour vraissemblablement le lendemain. Je suis soulagée, l'adrénaline redescent tout doucement.

Journée chargée en émotion car ensuite ce fût la course à l'infirmière. Et oui trouver une infirmière dispo après 22h c'est dur. Mon infirmier ne le faisait pas et çà tombait bien car je ne voulais plus de lui ( il est arrivé une heure en retard pour me faire ma 2ème injection de Ménopur je vous raconte pas comme j'étais furax). J'en ai bien trouvé une qui acceptait mais à contre coeur car cela l'obligeait à dormir à son cabinet pour recommencer le lendemain à 6h. Je vous avoue que j'avais des scrupules. J'ai donc demandé, dimanche, lors de la pds, à l'infirmière qu'elle nous explique et c'est mon chéri qui s'y est collé. Je dois vous avouer que je n'avais pas trop confiance. Mon chéri est, comment vous dire, très douillet et très maladroit. Du coup j'avais vraiment peur qu'il loupe son coup ou que son petit côté pervers ressorte et qu'il me fasse mal. Mais finalement je dois avouer qu'il s'est bien débrouillé. J'en étais encore à lui dire de ne pas piquer alors qu'il avait déjà terminé : je n'ai absolument rien senti, même pas une petite pic.

Enfin voilà l'ovulation est en cours de déclenchement. J'ai hâte d'être à demain et à la fois j'angoisse (je suis d'un naturel très stressé au cas où vous n'auriez pas encore remarqué). J'ai peur que le sperme ne soit pas suffisamment bon. Cela fait 7 jours que nous n'avons pas fait l'amour et du coup je me demande si cela ne fait pas trop d'abstinence. Nous n'avons pas osé le faire samedi le déclenchement étant prévu dimanche et finalement je me demande s'il n'aurait pas mieux valu. Evidemment, chose à ne pas faire, je suis allée voir sur internet et ils disent maxi 6 jours sinon la mobilité est moins bonne. Du coup je suis dans l'angoisse. D'autant plus que ce matin il est allé faire un examen prévu de longue date par l'urologue pour voir s'il n'a pas une infection de la prostate. Il lui a fait un massage prostatique. Il lui a dit que çà ne posait à priori pas de problème pour l'IAC ,çà en pose seulement pour une FIV car çà peut mettre des germes dans le sperme. Alors j'angoisse. Et s'ils vérifient et vois qu'il y a des germes et stoppent l'IAC? Normalement le retraitement fait partir les germes mais j'ai qd même un peu peur.

Enfin il faut que je parte gagnante pour qu'il y ait de meilleures chances de réussite. Alors on va POSITIVER !!! (pas facile pour une pessimiste).
Espérons que demain mon ami le biologiste (cf mon dermier post) nous annoncera une bonne nouvelle.

En tout cas je voulais vous remercier pour vos post et en particulier Petit'Troiz car ton commentaire m'a rendu l'espoir à un moment où j'en avais vraiment besoin.
Repost 0
20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 17:47
Aujourd'hui j'ai pas trop le moral. Ce matin j'ai eu un coup de fil du laborantin qui va "s'occuper" du sperme de mon chéri et son coup de fil a baissé mon optimisme en dessous de 0. Il m'a dit que vu l'état du sperme de chéri (85% de formes atypiques), il n'y avait que peu d'espoir que l'insémination marche. Il m'a dit que c'était pour çà qu'on nous avait proposé seulement deux IAC ( chez gygy c'était trois enfin passons) et pas quatre comme il est de coutûme. Il m'a dit aussi qu'on nous avait pas proposé la fiv directement parce que çà ne se fait pas trop et qu'on est jeune mais que çà aurait été plus indiqué.
Enfin bref appeler qq'un en plein chamboulement au niveau hormonal et mental alors que l'IAC est lancée pour lui dire çà avouez que c'est pas très judicieux.
En plus il a le culot de me dire qu'il ne m'appelait pas pour me décourager (je pense que çà transparaissait à travers le téléphone)!!!

Et le but de cet appel était en fait de prévenir mon chéri qu'il devrait éventuellement donner son sperme une deuxième fois s'il n'obtenait pas suffisamment de spermatozoides bons.
Alors pourquoi c'est MOI qu'il appelle et pas directement CHERI !!
Je supporte les hormones, les maux de tête, la fatigue causée sans doute par le traitement et je dois rassurer monsieur en lui disant qu'ils auront peut être besoin d'un deuxième échantillon? je trouve çà un peu fort.

J'ai tout de suite appelé mon chéri. Il était lui aussi dans l'incompréhension totale de cet appel et en colère contre le laborantin.

Enfin seul point positif selon lui c'est qu'il doit récupérer au minimum 1 million de bons spermatozoïdes et aux 2 spermogrammes il y en avait plus de 10 millions.
J'espère que le jour du prélèvement la chance sera avec nous et qu'on aura plein de bons zozos bien vaillants avec un seul objectif en tête : mes ovules!!!
Il faut que je veille à ce que chéri soit bien reposé.

Enfin voilà je n'étais pas forcément trop optimiste, j'avais conscience qu'il y a beaucoup de formes atypiques mais bon gygy paraissait plutôt optimiste et puis certains ont réussi avec plus de formes atypiques.

C'était un gros coup de gueule mais j'en avais besoin. çà me fait de plus en plus de bien d'avoir un blog sur lequel je peux coucher mes états d'âmes. Et çà fait plaisir d'avoir un peu de soutien de la part de vous toutes. Merci pour vos encouragements.

 
Repost 0
19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 18:03
Cà y est j'ai commencé le traitement depuis samedi. Pour l'instant, rien de particulier. Je prend gentiment mon pergotime tous les soirs.
Demain j'ai pris rdv pour la première injection de Menopur. Je ne vous cache pas que cela a été vraiment galère. J'ai appelé un cabinet d'infirmier que m'avait conseillé la pharmacienne. Et là l'infirmière me dit que, dans le cas où l'injection doit être faite à une heure précise(c'est-à-dire le mien), ils prennent la modique somme de 10 € par injection en supplément pour compenser le chamboulement de leur planning. J'ai trouvé çà abusé. Non pas que je ne sois pas prête à payer ce prix pour avoir un enfant mais je trouve que c'est vraiment profiter des autres pour s'engraisser. Il y a de plus en plus une médecine à deux vitesses maintenant et surtout à Paris.
Enfin du coup je n'ai pas pris rdv chez eux. J'ai passé l'après midi à chercher un infirmier. Certains ne travaillaient pas le soir, d'autres ne répondaient pas...
J'ai fini par trouver un petit jeune qui vient de s'installer.
Par la suite je ferais peut être mes injections toute seule mais là je ne m'en sens pas encore capable. Rien que l'idée de m'enfoncer l'aiguille dans la chair me fait frissonner. Mon chéri ne peut pas participer non plus parce que, premièrement, je pense qu'il y prendrait un certain plaisir (je plaisante) et, deuxièmement, il n'est pas rentré du travail à cette heure-ci.

Enfin voilà j'attends samedi avec impatience pour mon premier dosage et ma première écho. J'espère que tout ira bien, qu'il y aura de beaux follicules ni trop peu ni pas assez. J'ai hâte. En plus mon chéri m'a dit qu'il tenait à m'accompagner même si c'est un samedi matin à 8h alors je suis contente. Enfin un geste qui montre un peu d'investissement  de sa part dans cette aventure.

La suite au prochain épisode... 
Repost 0

Présentation

  • : C'est trop injuste
  • : J'ai créé ce blog afin d'expliquer mon parcours du combattant pour avoir un enfant.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens